Guinée : manifestation d’étudiants signalée à Faranah…

FARANAH-Les étudiants de l’Institut supérieur Agronomique et Vétérinaire de Faranah ont manifesté ce mercredi 28 juin 2017 ! Ils ont protesté contre le retard du paiement de leur bourse d’entretien, a appris Africaguinee.com.

« Depuis qu’on a fini les évaluations, on a longtemps attendu pour être en possession de nos pécules, mais jusqu’à présent nous n’avons aucune visibilité. Ce matin, les étudiants se sont rendus à l’institut pour fermer portes et fenêtres et exiger le paiement de leur bourse », explique un étudiant qui a été interrogé par un notre rédaction.

Notre source a précisé que leur mouvement était pacifique. Cependant, elle a indiqué qu’ils ont barricadé la route nationale Dabola-Faranah. « On a dit que si on ne nous donne pas un programme pour le paiement de nos bourses, il n’y aura pas de circulation », explique cet étudiant indiquant qu’ils ont enlevé les barricades et ont lancé un ultimatum. « Si jusqu’à demain, on n’a pas quelque chose de clair, on va arrêter toutes les activités de la ville », a-t-il précisé.

Joint au téléphone par notre rédaction, le Directeur Général de l’Institut a avoué que cette « grogne » est liée effectivement au retard des pécules. Pr Sara Bailo Diallo note que ces pécules se donnent de façon trimestrielle.

« Les étudiants ont terminé les évaluations. Les courses sont en train d’être menées au niveau des ministères concernés. Mais les étudiants sont devenus impatients, ce matin ils ont fermé le portail en disant que personne ne rentre ni ne sort tant qu’ils n’ont pas leur argent », a indiqué le premier responsable de l’institut.

M. Diallo déclare que « tout est rentré dans l’ordre (…) Il n’y a aucune interpellation. Aucun étudiant n’a été frappé. Ils sont dispersés dans le calme ». Il a confié avoir eu des garanties que tous ceux qui sont concernés seront très bientôt réglés, sans préciser de date.

Le Directeur Général de l’Institut nuance l’information selon laquelle la route Faranah Dabola a été barré par les étudiants. « La route est collée à notre cour. L’attroupement a fait que les gens ont pensé que les étudiants ont barré la route », a confié Pr Sara Bailo Diallo, précisant que ce sont tous les étudiants de Guinée qui ne sont pas payés. « Ce n’est pas un spécifique de Faranah », a-t-il indiqué.

Source: Africaguinee.com